Halloween

Publié le 1er novembre 2017

 

                              Les origines d’Halloween

Halloween est une fête qui remonte à plus de 2500 ans et tire son nom de l’expression « All Hallows Eve » en anglais, ou « la Veille de Tous les Saints » en français.
Les origines sont celtiques : Celtes et les Gaulois célébraient Samain, une fête qui avait pour but de célébrer les défunts et de fêter une année nouvelle.
Samain signifie en Gaélique « Novembre » et marquait la fin de l’année, qui se terminait pour les Celtes le 31 octobre, uniquement par une nuit de pleine lune.
Les Celtes croyaient que les morts pouvaient marcher parmi les vivants à ce moment-là. Durant Samain, les vivants pouvaient passer voir les morts.

Déjà à l’époque, Samain avait un caractère commercial puisqu’elle permettait aux puissants d’établir de nouveaux contrats et au roi de renouveler ses pouvoirs. Au cours des siècles, la fête prendra de nouveaux visages, mais c’est en 837 qu’Halloween sera définitivement fixée, la veille de la fête de tous les saints.

 

Citrouilles illuminées d’Halloween
Au Moyen Âge, en Grande-Bretagne, « les quémandeurs se déplaçaient de maison en maison, demandant de la nourriture en échange d’une prière pour les morts ». Ils portaient des « lanternes creusées dans des navets, avec à l’intérieur une bougie symbolisant une âme enfermée dans le purgatoire » (Halloween : d’un rite païen à une nuit festive [angl.]).
On dit aussi que les lanternes étaient utilisées pour éloigner les esprits mauvais. Dans les années 1800, en Amérique du Nord, les navets ont été remplacés par les citrouilles parce qu’il y en avait beaucoup et qu’elles étaient faciles à évider et à sculpter.

Signé par mon amie la sorcière Baba Yaga, 

Ce contenu a été publié dans A batons rompus. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *